Comment porter son bébé de moins de 3 mois ?

Une mère porte son enfant en écharpe

Lorsqu’on est une jeune maman, on a souvent peur de mal faire avec son nouveau-né. La première chose que l’on doit apprendre est la façon de porter son bébé.

En effet, comment faire pour tenir un être qui paraît si fragile sans le blesser ou le mettre dans une position inconfortable ? C’est ce que nous allons voir dans cet article qui s’adresse aux jeunes parents d’une manière générale.

Les risques d’un mauvais portage

Il y a principalement 2 risques d’un mauvais portage : la chute du bébé, et le ballottement de sa tête.

La chute est sans doute le cauchemar de toutes les mamans, et ce n’est pas si simple de tenir bébé sans qu’il ne tombe. Il faut évidemment faire très attention, mais cet être qui semble si faible et si fragile, est en réalité très tonique et peut se cabrer et ainsi surprendre ses parents. Un bon portage permet d’éviter tout risque de chute en maintenant bien l’enfant.

La tête est la partie du corps la plus fragile chez un bébé. Il faut se rendre compte qu’elle pèse souvent plus lourd que le reste du corps et qu’à moins de 3 – 4 mois, votre enfant n’a pas encore la force de porter lui-même sa tête. En effet, la première et la deuxième vertèbre cervicale, qui permettent de tourner et de basculer la tête, ne sont pas encore développées à cet âge-là. Un bon maintien de la nuque est donc primordial.

Les positions de portage conseillées

D’une manière générale, il faut s’assurer que votre enfant garde bien une position physiologique, c’est-à-dire qu’il ait le dos arrondi, la tête dans l’axe de la colonne vertébrale et les jambes repliées comme une petite grenouille. C’est aussi ce qu’on appelle la position en M, car c’est la lettre qui est formée si on prend en compte les jambes et les fesses et qu’on regarde l’enfant de dos.

Voici les différentes positions pour porter votre bébé.

Soulever bébé

Lorsque bébé est allongé sur une surface plane, passez une main sous sa nuque et l’autre main sous les fesses ou dans l’entrejambe pour bien le maintenir. A partir de là, vous pouvez le prendre contre vous de différentes manières.

Prendre bébé dans vos bras contre vous

Vous pouvez ramener bébé contre vous sur votre poitrine pour un peau à peau très agréable, ou le tenir un peu plus haut contre votre épaule en gardant une main sous les fesses et l’autre en protection de la nuque. Automatiquement, vous remarquerez que le nourrisson se met en position physiologique, les jambes en flexion et le dos recroquevillé. Les spécialistes de la petite enfance recommandent cette position verticale si bébé a des coliques par exemple.

Allonger bébé dans le creux du bras

C’est une bonne façon d’être en contact visuel avec votre enfant et de lui parler. Peu à peu, bébé va reconnaître votre visage. C’est la distance parfaite pour une complicité épanouissante !

Porter bébé face au monde

Vous pouvez maintenir votre enfant le dos contre votre ventre avec une main sous le sacrum. Puis, il faut placer le bébé sur votre bras en saisissant la cuisse et en maintenant les pieds avec l’autre main. Cette position est à réaliser à très petites doses avant 6 mois pour ne pas trop solliciter le bébé. Ce dernier préfère en effet être de l’autre côté lové contre sa maman.

Utiliser la position de l’avion

Si bébé a mal au ventre, vous pouvez le mettre sur le ventre sur votre avant-bras en maintenant bien l’entrejambe. Ceci permet de masser le dos avec l’autre main. Cette position peut faire un peu peur à la porteuse au début. Il faut s’entraîner un peu.

Les positions à éviter

Plusieurs positions sont à éviter pour que bébé se sente bien et qu’il soit porté en toute sécurité.

Tout d’abord, il faut éviter que les jambes pendent dans le vide, ce qui n’est pas la position physiologique. Toute position en sac de patate n’est pas bénéfique au bon développement psychomoteur de l’enfant et peut entraîner une luxation de la hanche.

Prendre bébé sous les aisselles est également une mauvaise idée sauf pour de très courts déplacements. Par exemple, vous pouvez le faire pour le mettre sur la table à langer juste à côté. Dans ce cas, il faut bien s’assurer de maintenir la nuque en élargissant la portance de ses doigts.

Quelles solutions après 3 mois ?

Après 3-4 mois, votre enfant va commencer à porter sa tête tout seul, et il est possible d’utiliser un porte-bébé physiologique. Vous pourrez ainsi utiliser diverses positions : ventrale ou sur la hanche, et pour les bébés de plus de 9 mois, dans le dos.

Une écharpe de portage peut également bien faire le job. Si vous la nouez correctement (pensez à suivre un atelier de portage avant la naissance), la position de bébé sera forcément physiologique. De plus, vous pouvez utiliser les écharpes de portage dès la naissance, car l’écharpe épouse parfaitement le corps de l’enfant.

Pour les plus grands, il y a aussi la poussette et le porte-bébé de randonnée pour l’extérieur. Mais ceci est une autre histoire dont nous vous parlerons bientôt ici. Nous espérons que ces conseils vous ont été utiles. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter une puéricultrice, un ostéopathe ou un pédiatre. Ils sauront vous orienter dans la bonne direction.